Fistules obstétricales : 2nd Chance forme activement en Afrique

Depuis fin 2016, Toujours dans l’idée de donner une 2ème chance aux victimes de la vie n’ayant pas accès facilement aux soins chirurgicaux, 2nd Chance a développé une branche pour la reconstruction du périnée pour les femmes ayant des séquelles épouvantable suite à leur accouchement dramatique. Avant d’entamer le récit, il nous semblait important de brièvement décrire ces pathologies, méconnue dans nos pays, que sont les fistules obstétricale

L’accouchement est pour toutes les femmes un moment intense, souvent difficile qui conduit les plus souvent à un heureux évènement avec la naissance du bébé. Dans les pays pauvres où la césarienne et l’assistance à l’accouchement ne sont pas toujours disponibles, l’accouchement peut avoir des conséquences dramatiques allant jusqu’au décès de la mère et de l’enfant. Dans les situations où le bassin de la maman est trop petit pour faire passer la tête du bébé, l’accouchement se complique avec écrasement des tissus du périnée et en l’absence de césarienne, le décès du bébé qui ne sortira que plusieurs jours plus tard lors du ramollissement des os du crâne.

Les conséquences pour la mère sont dramatiques, elle perd non seulement son enfant mais également son périnée avec la création de fistules obstétricale, c’est-à-dire la communication anormale entre la vessie et/ou le rectum et le vagin. Il en résulte une incontinence urinaire et parfois fécale entrainant des conditions de vie extrêmement difficiles du fait de la perte continue d’urine, de selles et des odeurs qui les accompagnent.
Ces femmes humides 24/24 avec une mauvaise odeur sont exclues socialement entrainant un isolement familial, sexuel conduisant à la séparation avec dépression/suicides dans un contexte d’isolement social. Elles sont plus de 2 millions en Afrique, âgées entre 13 et 50 ans.

La chirurgie de réparation du périnée est très complexe et ne se fait pas partout en Afrique. L’hôpital Hamlin à Addis Abeba s’est spécialisé dans ce domaine avec une prise en charge globale des patientes, de la renutrition initiale à la réinsertion sociale une fois que la chirurgie les a guéries.

Maintenant que nous avons dressé le tableau, on comprend mieux pourquoi 2nd Chance se devait de se lancer dans ce domaine. Nous avons décidé de commencer le projet en nous intégrant dans le programme de formation du traitement des fistules de l’Université de Mekele spécifiquement pour le module coloroctologique qui était le point faible de la formation. Après une mission d’évaluation en Novembre 2016, le dr Gonzalo Soto a assuré une semaine de formation et de chirurgie à l’Hôpital Hamlin. La semaine s’est déroulé selon le modèle 2nd Chance avec 6 cours théorique, 9 patientes opérées selon le mode du compagnonnage chirurgical, des discussions interactives et une évaluation de fin de semaine. Le retour des participants et des organisateurs étaient excellents et une nouvelle mission est prévue en novembre 2017.

Image_0b12604Image_70d2222Image_88be293