Logo 2nd Chance

Reconstructive surgery for life reconstruction

Dr Emmanuel Schaub

Dr Emmanuel Schaub

Advisor

Anesthesiologist

Dr Emmanuel Shaub, vous êtes médecin en anesthésie et travaillez au HUCGE, pouvez-vous nous détailler brièvement votre parcours ?

Dès le début de mes études de médecine à Genève, mon projet était de pouvoir exercer une partie de mon activité sur le terrain. Après un début de carrière partagé entre la chirurgie générale et la médecine interne, j’ai entrepris une formation en anesthésie et réanimation au CHUV, ce qui m’a notamment permis d’exercer en tant que médecin hélico à la base rega de Lausanne. De retour à Genève, j’ai conservé une activité de médecine d’urgence pré-hospitalière avec l’hélicoptère des HUG, parallèlement à mon activité principale en anesthésie pédiatrique. J’ai eu l’opportunité de participer à une mission de chirurgie cardiaque pédiatrique au Liban puis à deux missions de chirurgie pédiatrique dans le nord du Bengladesh. Actuellement, je garde un poste de consultant aux HUG mais mon activité principale se concentre dans le service d’anesthésie de l’hôpital de la Tour à Meyrin.

Vous avez coopéré à des actions humanitaires au Bangladesh, quels étaient les enjeux de vos missions ?

Au Bengladesh, nous partions pour des missions courtes, d’une dizaine de jour, pour opérer des enfants qui avaient été sélectionnés par un chirurgien suisse établi sur place. Il s’agissait de cas très variés mais principalement de chirurgie réparatrice pour des séquelles de brûlure, de chirurgie orthopédique et de corrections de malformations congénitales. L’hôpital se trouvant en zone rurale, les moyens étaient très rudimentaires. Notamment, aucune anesthésie générale ne se faisait en dehors des missions et nous avions dû emporter une quantité importante de matériel.

Vous venez de rejoindre, en février 2013, le Comité de l’Association 2nd Chance, comment voyez-vous votre coopération ?

Le développement de l’anesthésie et de la médecine péri-opératoire a permis de faire progresser de façon importante la sécurité des patients lors de procédures chirurgicales. Il me paraît important que cette sécurité reste au centre du débat même lorsque l’on travaille avec moins de moyens. Selon le type de mission, le rôle de l’anesthésiste variera de la mise en place d’une structure permettant la réalisation d’interventions chirurgicales à la supervision des équipes locales et à l’enseignement.

Our sponsors:

Logo-SMB Rothschild Lynx logo_raft